IS-IS Local MT

23 0 0 0

IS-IS Local MT

IGP local multicast-topology (MT) crée une topologie de multidiffusion sur le périphérique local, sans affecter les paquets de protocole échangés entre les périphériques. Lorsque l'interface sortante calculée par IGP pour une route est une interface de tunnel TE activée avec IGP Shortcut (AA), IGP local MT calcule une ou un groupe d'interfaces physiques sortantes pour la route.

Sur un réseau avec à la fois la multidiffusion et un tunnel TE déployés, la multidiffusion peut ne pas fonctionner car un IGP, tel que IS-IS et OSPF, peut adopter l'interface du tunnel TE comme interface sortante d'une route unicast.

Le MT local IS-IS est ainsi introduit pour résoudre le conflit entre le tunnel TE et la multidiffusion. Le MT local IS-IS est configuré à l'entrée d'un tunnel TE et les paquets de protocole échangés entre les périphériques ne sont pas affectés. Ainsi, il est facile à configurer et aucun problème d'interconnectivité ne se pose. IS-IS local MT est une solution efficace pour le réseau fédérateur où un tunnel TE et la multidiffusion sont déployés simultanément.

Contexte

Lorsque la multidiffusion et un tunnel MPLS TE sont déployés simultanément dans un réseau, la fonction de multidiffusion peut être affectée par le tunnel TE.

En effet, après l'activation du tunnel TE avec IGP Shortcut (AA), l'interface sortante d'une route calculée par un IGP n'est pas l'interface physique réelle mais une interface de tunnel TE. Selon l'itinéraire unicast vers l'adresse source multicast, un routeur envoie un message Report via une interface de tunnel TE. Les routeurs étendus par le tunnel TE ne peuvent pas détecter le message de rapport, de sorte que les entrées de transfert de multidiffusion ne peuvent pas être créées. Le tunnel TE est unidirectionnel, donc les paquets de données de multidiffusion envoyés par la source de multidiffusion sont envoyés aux routeurs répartis par le tunnel via les interfaces physiques associées. Les routeurs n'ont aucune entrée de transfert de multidiffusion. Ainsi, les paquets de données de multidiffusion sont rejetés. La figure 1 montre la mise en réseau.

Figure 1 Scénario de tunnel TE
fig_dc_vrp_feature_new_00605301.png

Le routeur A, le routeur B, le routeur C, le routeur D et le routeur E sont des routeurs de niveau 2. Les routeurs exécutent IS-IS pour implémenter l'interconnexion. Les services de multidiffusion sont normaux. Un tunnel MPLS TE unidirectionnel est établi entre le routeur B et le routeur D. Le tunnel MPLS TE est activé avec IGP Shortcut (AA). Lorsque vous affichez la table de routage de multidiffusion sur le routeur C étendu par le tunnel TE, vous ne trouvez aucune entrée de transfert de multidiffusion. Ainsi, les services de multidiffusion sont interrompus.

Le p***essus de transmission des paquets de multidiffusion entre le client et le serveur de multidiffusion est le suivant:

  1. Pour rejoindre un groupe de multidiffusion, le client envoie un message de rapport au routeur A. Le routeur A envoie ensuite un message de jointure au routeur B.

  2. Lorsque le message Join atteint le routeur B, le routeur B utilise Tunnel 1/0/0 comme interface RPF (Reverse Path Forwarding) et transfère le message au routeur C via GE 2/0/0 à l'aide de l'étiquette MPLS.

  3. Le message Join est transféré avec l'étiquette MPLS, donc le routeur C ne fait que transmettre le message et ne crée pas d'entrée de routage de multidiffusion. Dans la topologie représentée sur la figure 1 , le routeur C est l'avant-dernier bond de la transmission MPLS. Le routeur C sort l'étiquette MPLS, puis transfère le message Join au routeur D via GE 2/0/0.

  4. Après avoir reçu le message Join, le routeur D crée une entrée de transfert de multidiffusion. L'interface entrante est GE 2/0/0 et l'interface sortante est GE 1/0/0. Le routeur D transmet ensuite le message au routeur E. Le SPT est ainsi configuré.

  5. Lorsque la source de multidiffusion envoie le trafic au routeur D, le routeur D transfère le trafic au routeur C. Le routeur C ne crée aucune entrée de transfert à l'avance. Par conséquent, le trafic est rejeté et le service de multidiffusion est interrompu.

    Comme décrit dans le p***essus précédent de transmission de paquets de multidiffusion, la transmission des paquets de multidiffusion repose sur la table de routage unicast et le tunnel TE est unidirectionnel. Par conséquent, les paquets de multidiffusion sont rejetés. Ce problème peut être évité en utilisant les méthodes suivantes:

    Les méthodes précédentes sont utilisées pour empêcher l'interruption des services de multidiffusion. L'inconvénient des trois premières méthodes est qu'il existe de nombreuses configurations manuelles requises. Dans un réseau complexe, cela se traduit par une augmentation des tâches de planification, de configuration et de maintenance. Dans ce type d'environnement réseau, le MT local doit être configuré.

  • Configuration manuelle des routes de multidiffusion statiques pour guider la transmission des paquets de multidiffusion

  • Configuration d'un tunnel TE bidirectionnel

    Dans ce cas, les paquets de multidiffusion retournés peuvent être envoyés en utilisant le même tunnel. Les routeurs couverts par le tunnel TE utilisent le tunnel pour transmettre des paquets de multidiffusion.

  • Configuration du protocole MBGP (Multicast Border Gateway Protocol) pour séparer la topologie unicast de la topologie multicast

    MBGP fournit la topologie qui ne contient pas le tunnel TE pour la multidiffusion séparément. La multidiffusion est utilisée pour effectuer une vérification RPF sur les routes MBGP.

  • Configuration de MT local

Principe de mise en œuvre

Le NE5000E prend en charge la MT locale. Par conséquent, le cas où les services de multidiffusion sont interrompus lorsque la multidiffusion et le tunnel MPLS TE activé avec IGP Shortcut (AA) sont déployés peut être évité.

Une fois que MT local est activé, le routeur à l'entrée d'un tunnel TE crée une table de routage IGP multicast (MIGP) distincte pour stocker les interfaces physiques auxquelles le tunnel TE correspond. Cela garantit que les paquets de protocole de multidiffusion sont correctement transmis. Les entrées de routage correctes sont créées dans la table de routage de multidiffusion (MRT). La figure 2 montre la mise en réseau.

Figure 2 Topologie MT locale
fig_dc_vrp_feature_new_00605302.png
  • Créez une table de routage MIGP.

    Les paquets de protocole de multidiffusion sont transmis conformément à la table de routage unicast. Une fois que MT local est activé sur le routeur B, RM crée des tables de routage MIGP distinctes pour les protocoles de multidiffusion. Lorsque l'interface sortante d'une route est une interface de tunnel TE, un IGP calcule l'interface sortante réellement physique pour la route et ajoute l'interface sortante à la table de routage MIGP.

  • Guider la transmission des paquets de protocole de multidiffusion.

    Avant de transmettre un paquet de protocole de multidiffusion, un routeur doit rechercher la table de routage unicast. Si le routeur trouve que le p***hain bond est le tunnel TE, le routeur continue de rechercher dans la table de routage MIGP l'interface physique sortante associée pour guider la transmission du paquet de protocole de multidiffusion.

Si l'interface sortante de la source de multidiffusion 192.168.3.2/24 est le tunnel TE 1/0/0, l'interface sortante physique de la route calculée par IS-IS est GE 2/0/0. IS-IS ajoute la route à la table de routage MIGP. Les services de multidiffusion ne sont donc pas affectés par le tunnel TE. Les paquets de multidiffusion sont transmis via les interfaces physiques sortantes conformément à la table de routage MIGP pour le transfert IP général. Les entrées de routage associées sont créées dans le MRT. Les paquets de données de multidiffusion sont ainsi correctement transmis.

Environnement d'application

Le principe du MT local est de créer une topologie de multidiffusion distincte sur le périphérique local, sans affecter les paquets de protocole échangés entre les périphériques. La topologie de la figure 2 est utilisée à titre d'exemple. La figure 3 montre les flux des messages de jointure (S, G) et des paquets de données de multidiffusion après la configuration du MT local sur le routeur B.

Figure 3 MT local adressant le conflit entre la multidiffusion et un tunnel TE
fig_dc_vrp_feature_new_00605303.png

Le routeur B crée une table de routage MIGP distincte. Si l'interface sortante de la route 10.10.10.10/24 calculée par un IGP est Tunnel 6/0/0, l'interface physique sortante réelle calculée par l'IGP sera GE 6/0/1. Les services de multidiffusion ne sont pas affectés par le tunnel TE.


 Routage    is-is



  • x
  • Standard:

Commentaire

envoyer
Connectez-vous pour répondre. Se connecter | Enregistrer

Remarque Remarque : Afin de protéger vos droits et intérêts légitimes, ceux de la communauté et des tiers, ne divulguez aucun contenu qui pourrait présenter des risques juridiques pour toutes les parties. Le contenu interdit comprend, sans toutefois s'y limiter, le contenu politiquement sensible, le contenu lié à la pornographie, aux jeux d'argent, à l'abus et au trafic de drogues, le contenu qui peut divulguer ou enfreindre la propriété intellectuelle d'autrui, y compris les secrets professionnels, les marques commerciales, les droits d'auteur et les brevets, ainsi que la vie privée personnelle. Ne partagez pas votre nom d'utilisateur ou votre mot de passe avec d'autres personnes. Toutes les opérations effectuées à partir de votre compte seront considérées comme vos propres actions, et toutes les conséquences en découlant vous seront imputées. Pour plus de détails, voir « Politique de confidentialité ».
Si le bouton de la pièce-jointe n'est pas disponible, mettez à jour Adobe Flash Player à la dernière version.
Connectez-vous pour participer à la communication et au partage

Connectez-vous pour participer à la communication et au partage

S'identifier